Journal de confinement (coté papa)

Comme 65 Millions de Français et plus de 4 Milliards d’humains sur terre nous vivons au rythme du confinement que nous impose le COVID-19.
Dans notre situation, avec trois enfants (la grande de 10 ans, le moyen 5 ans et le bébé de 8 mois), un papa en télétravail et surtout une maman en première ligne travaillant dans un service de réanimation COVID+, le tout dans le territoire français « berceau » de cette pandémie (l’Alsace), notre « nouveau quotidien » n’est pas forcément de tout repos.
Pour conserver quelques souvenirs de cette période si particulière, nous vous partageons une journée type « coté papa », je pense que beaucoup d’entre vous peuvent se reconnaître dans les paragraphes ci-dessous.

Lundi 4 mai 2020 – En France journée de confinement n°49
+ 07H36: Le baby-phone crépite, le bébé se réveil (un vrai réveil humain réglé comme une horloge Suisse) , mon héroïne en blouse blanche à quitter le foyer depuis l’aube pour rejoindre cet endroit qu’elle nomme presque affectueusement « La Covidie ».
+ 07H44: Petit passage express dans la salle de bain, le tout précédé par la mise en route du PC de boulot avec une main, pendant que l’autre est occupée à ajouter les dosettes de lait en poudre dans le biberon.
+ 08H00: Premier « Check » des mails et du programme de ma journée, dans le bras gauche: bébé, qui engloutit le premier « bibi » de la journée (et oui malgré les mythes et légendes un homme sait aussi faire du « multi-tâche »).
+ 08H10: Top départ, j’attaque ma journée avec au programme la rédaction d’une procédure d’essai (youhouuu).
+ 08H30: Première téléconférence de la journée, en parallèle les deux autres enfants descendent les escaliers, ils m’interpellent pour leurs petits-dej’, je leurs réponds, après avoir vérifier que j’ai bien couper couper mon micro, je poursuis ma téléconférence presque comme si je ne l’avais pas quittée.
+ 08H55: Fin de téléconf’, je reprends du service sur ma procédure d’essai.
+ 09H07: Le chien commence à s’impatienter… oups j’ai oublié de le sortir avant d’entamer ma journée, c’est l’heure de produire ma première attestation du jour (heureusement que l’attestation papier à disparue au profit de l’attestation numérique…): heure de sortie, raison… génération du PDF, la laisse est prête, nous pouvons y aller !
+ 09H13: Fin de sortie pour le toutou (oui c’est du rapide) ***Reprise du boulot acte 3***.
+ 09H29: Le petit commence à s’agacer dans le parc de jeu, la fatigue se fait ressentir, c’est le moment pour sa première sieste de la journée avec changement de couche en bonus.
+ 09H35 : ***Reprise du boulot acte 4***
masque-medical-coronavirus

+ 10H00: Je presse la grande de commencer ses devoirs. Oups, j’ai oublié de lui envoyer les devoirs du jour, en attendant je lui demande de remplir et vider le lave vaisselle n°34987 depuis le début du confinement.
+ 10H04: « Papa j’ai pas compris », top départ pour une mini leçon en 10 min
chrono sur « comment poser une division à virgule » ( 25 ans que je n’avais pas fais ce genre d’exercice, la règle des zéros qui descendent etc, en mode « coup de vieux »).
+ 10H14: ***Reprise de ma procédure d’essai acte 5***
+ 11H36: « Papa j’ai faim » – (« quoi déjà ? ») « Attends encore, ce n’est pas l’heure ! »

+ 12H00: Pause déjeuner: je chauffe le petit pot du bébé tout en plongeant la tête dans le frigo, zut il est quasi vide, ce midi cela sera sandwich pour tout le monde… en parallèle je lance une commande au drive du coin, elle sera à récupérer demain soir, je vais forcément oublier un ou deux articles, bref, j’ai des sueurs froides quand je vois la facture, mais il semble que cela soit « normal »en cette période.

+ 12H50: Objectif avant 13H: Se « débarrasser » des trois enfants, mais avant cela il faut déjà qu’ils s’habillent, car oui l’intérêt de s’habiller pour rester à la maison est un intérêt difficilement compréhensible pour un enfant.
+ 12H54: Le chien constate que j’ai arrêté de gigoter dans tous les sens, il profite de ce moment là pour me réclamer la deuxième sortie de la journée, *attestation…* et hop ça repart pour un tour.
+ 13H00: ***Reprise de ma procédure d’essai acte 6***, ouf normalement je suis deux heures au calme: le dernier à la sieste et les deux grands dehors dans le jardin.
+ 14h00: Une heure plus tard… « Papa, est-ce que nous pouvons rentrer ? » pfffff ils s’ennuient déjà.
+ 15H00: Mon héroïne en blouse blanche rentre de sa journée, un petit rituel à été mis en place: Ouverture de porte de ma part, les affaires restent dans le garage et/ou dans un sac dédié, et direction la douche.
+ 15H15: J’utilise mon accès à distance pour faire mon pointage, manque de bol le serveur sature je vais devoir me connecter ultérieurement (à 22h ?)
+ 16H00: La grande entame sa téléconf’ avec sa maitresse (après avoir retrouvé le mail avec le lien et code de connexion qui va bien…) en parallèle Noémie, me raconte sa difficile journée en donnant le goûter au petit dernier…
+ 17H00: Fin de journée de boulot !

+ 17H10: Je jette un œil dehors, a droite les voisins qui se font un apéro collectif, en face ils réceptionnent les géraniums livrés par le grand-père, bref confinement en mode « je m’en bats les bonbons » « je suis immortel » « c’est qu’une gripette » pffff et ensuite cela sera les premiers donneurs de leçons ou à se plaindre.
+18H20: « Apero Time en visio !!! (enfin les choses sérieuses) Avec qui ? sur quel plate forme ? Whatsapp ? Duo ? Facetime ? Zoom ? ouf, il reste un paquet de chips, un saucisson et une demi bouteille de Crèment Ice Rosé, que la fête commence !!!! Oui comme pour le lave vaisselle, nous sommes déjà à l’apéro n°156 depuis le début de cette vie de confiné.
+ 19H10: C’est déjà l’heure du diner (quoi encore manger, nous avons déjà fait cela toute la journée ???) En lançant la confection d’hamburger maison voilà que les corrigés des devoirs du jour tombent sur ma boite mail… pfff je m’en occupe demain, je n’ai pas le temps (ou plutôt pas l’envie ?).
+ 19H40: Diner presque normal, car le Covid ne change pas tout le quotidien, les : « tiens toi correctement », « reste à table », « termine ton assiette » , »arrête de gigoter », restent d’actualité.
+ 20H00: Il est l’heure d’applaudir les soignants, nous n’allons pas vous mentir, nous ratons le coche un jour sur deux, même si le rituel de quartier est bercé par la cornemuse d’un voisin.
+ 21H30: Expliquer pour la 49ème fois aux enfants, que même si l’école se passe à la maison, il est très important de se coucher tôt, c’est mieux pour la santé et pour garder le fameux « rythme » dont nous même nous connaissons plus l’existence.
+ 22H00: Nous pouvons enfin nous détendre ? La journée s’achève ?
+ 22H05: **Pleure du bébé** Le petit dernier qui aura passé 1/3 de sa vie en confinement passe des soirées bien difficiles, car il aura vécu la varicelle et ses premières dents en mode « confiné ».

Vous l’aurez compris, les journées sont intenses, mais pour autant se plaindre d’être chez soi et en bonne santé n’a pour moi pas de sens. Je préfère me dire que c’est peut être l’unique fois , où je peux profiter de mes loulous « H-24 » pendant 3 mois et cela n’a pas de prix.

En tout cas, portez-vous bien et continuez encore quelques temps de « restez chez vous ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :